• "Comme il n’y a vraiment pas de croissance et que les dettes des pays européens explosent, nos grands mamamouchis n’ont rien trouvé de mieux que de réformer le calcul du PIB en prenant en compte, tenez-vous bien, le trafic de drogue et la prostitution dans leur PIB… Là, c’est sûr que la croissance va repartir…
    Mais en revanche, j’ai une question : en interdisant la prostitution, la Belkassine vient de nous ôter une belle perspective de reprise économique." (Source : Charles Sannat)

    "La nouvelle obligation a des conséquences importantes pour certains pays de l’Est. En effet, le PIB sert d’assiette à la contribution des Etats-membres au budget de l’UE. L'intégration des activités illégales dans le produit intérieur brut de ces pays va donc conduire à majorer leur contribution au budget européen. Raoul Ruparel, qui dirige le think tank Open Europe, estime que les nouvelles règles de comptabilisation pourraient faire regagner 2% de PIB à la Grèce, et donc changer l’analyse de la crise que connait ce pays.

    Le journal rappelle que la Grèce elle-même avait déjà tenté d’améliorer la présentation de ses comptes au moyen d’un artifice comparable. En 2006, elle a tenté de réviser ses statistiques en incluant la prostitution, le blanchiment d'argent et d'autres activités illégales, ce qui avait abouti à augmenter brutalement le PIB de 25%. A l’époque, Bruxelles avait rejeté cette méthode. Cependant, en 1995, la législation européenne avait été modifiée pour inclure la comptabilisation de la prostitution et du trafic de drogue à partir de 1998, mais cette loi n'a jamais été appliquée.

    Au printemps dernier, le parlement européen a relancé le débat, réclamant la mise en place de ces principes. Désormais, les États membres ont jusqu'en septembre pour les appliquer. Toutes les activités illégales ne sont pas incluses, cependant : seules les transactions qui font intervenir deux parties de leur plein gré sont prises en compte. Le trafic de drogue et la prostitution sont les deux principales activités visées. En revanche, les vols ne seront pas compris." (Source)


  •  

    Ailleurs : "Celui qui observe le monde avec le regard de l'auteur de l'Apocalypse voit les époques de 666 ans apparaître comme des flux et reflux de la marée. La Bête s'élève chaque fois comme une menace devant la recherche de la véritable humanité pour faire valoir l'animalité contre l'humanité"

    Source : Les Templiers et le 666

     


  • C'est toujours pareil, vidéo intéressante si l'on arrive à faire abstraction des simagrées - entre autre - du présentateur.



  • Témoignage d'un français vivant aux Etats-Unis depuis de longues années (plus de quinze ans si mes souvenirs sont bons) :

    Blog de Vol West : http://lesurvivaliste.blogspot.fr/


  • Ailleurs :

    "La loi de 1973 n’institue qu’une seule interdiction, celle de l’escompte en faveur du Trésor public, qui existe depuis au moins 1936.

    Son article 19 vient confirmer la tradition des conventions pour encadrer les concours de la Banque à l’État.

    Ainsi, non seulement elle ne change rien à la situation sur ce plan, mais elle simplifie le cadre et le fonctionnement de la Banque de France tout en clarifiant sa législation. Enfin, selon Valéry Giscard d’Estaing, cette réforme offre à la Banque la possibilité de « participation à des accords monétaires internationaux » (un an plus tôt, la France intégrait le Serpent Monétaire Européen).

    La question qu’il faut donc se poser ne porte pas sur le sujet de la loi de 1973, mais sur la pertinence et la composition des Conventions passées entre le gouvernement et la Banque de France, approuvées par le Parlement. Ce débat, qui doit être mené, met en branle de nombreux concepts économiques comme la création monétaire, l’inflation, la gestion budgétaire et bien d’autres que nous ne saurions traiter au sein de cet article. Ce dernier visait simplement à répondre à la question : La loi du 3 janvier 1973 empêche-t-elle l’État d’emprunter à la Banque de France sans intérêts ? À cette question, selon nous, la réponse est non."

    Source (texte dans son intégralité) : Idées reçues sur la loi du 3 janvier 1973, dite "loi Rothschild"







  • Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique