• Art martial russe : le Systema

     Systema

    Le Systema terme signifiant « système » est un art martial russe utilisé par certains groupes des forces spéciales russes. Il a été créé à partir d'observations réalisées par des scientifiques, de certaines techniques utilisées dans différents arts martiaux connus en Russie et autour de la planète. Sa base reposerait en fait sur un art martial russe ancien, connu depuis le Xe siècle, et amélioré pendant l'ère soviétique avec la création du Samoz de Viktor Afanasevich Spirodonov. Le gouvernement soviétique en avait restreint l'apprentissage et l'utilisation à certaines divisions de ses forces d'élites, comme les Spetsnaz, terme désignant les Forces spéciales. Depuis la dissolution de l'URSS, la pratique du Systema est ouverte à tous. (...) 

    Le Systema se définit comme un art où l'économie des mouvements et la décontraction sont des éléments primordiaux au combat. Il peut comporter plusieurs similitudes relatives aux techniques de l'aïkido, du taiji quan et des arts martiaux dits « internes » en général. Il a été conçu pour être très adaptable et pratique. L’entraînement s’effectue aux moyens d’exercices basés sur la biomécanique du corps humain, et des exercices de respiration et entraînement avec partenaire(s), au lieu des kata traditionnels prédéfinis. L’emphase est placée principalement sur les six leviers du corps (coudes, cou, genoux, taille, chevilles et épaules), ainsi que sur l’enseignement des points de pression et leurs applications de même que sur les renversements et projections. Il n’y a pas, à proprement parler, de techniques qui sont enseignées au Systema. L’enseignement se base plutôt sur l’apprentissage de principes liés au combat et qui favorisent l’improvisation en toutes circonstances. (...)

    La respiration est la pierre angulaire du Systema. L'apprentissage et le contrôle de sa respiration doivent permettre de dissiper la douleur, de porter les coups et d'attaquer avec conscience et efficacité, et d'être dans de bonnes conditions psychologique et physiologique d'aptitude au combat. (source)