• Changement de régime alimentaire, changement d'horaire : un retour aux sources

    Pour faire suite à mon précédent article Sur le chemin de la pleine santé, je note qu'en observant la nature et en particulier certaines espèces animales, il me semble logique - pour ne pas dire évident - qu'en cuisant nos aliments nous sommes tombés à côté de la plaque (cet éternel enfer pavé de bonnes intentions), ceci étant, la bonne nouvelle, c'est qu'en faisant des erreurs, nous apprenons :

    (en dehors de toute discussion sur la question de l'origine humaine, c'est à dire remise en question ou pas de l'évolution de l'homme)

    "Le bonobo est frugivore folivore. Il se nourrit essentiellement de fruits mûrs et de plantes. Il arrive occasionnellement, qu'ils se délectent d'un petit invertébré." (source)

    "(...) les chimpanzés (...) sont omnivores, se nourrissant de feuilles, fruits (80 % du temps dévolu à sa consommation), bourgeons, miel, d'insectes, d'œufs d'oiseaux et à l'occasion de petits mammifères." (source) 

    "Les Gorilles, Gorilla, forment un genre de grands singes de la famille des Hominidés. (...) Ce sont les êtres vivants les plus proches de l'Homme, après le Bonobo et le Chimpanzé, puisque l'ADN des gorilles est de 98 % à 99 % identique à celui des humains. (...)

     Les gorilles se nourrissent principalement de végétaux : fruits en grande partie, pousses, tiges, feuilles, mais parfois aussi d'insectes (termites et autres)." (source)

    Nous nous sommes joyeusement fourvoyé et avons ouvert la porte à notre dégénérescence, à nous, à nos familles, mais aussi à nos compagnons animaux (chiens, chats) à qui nous faisons subir les mêmes torts - c'est à dire des déséquilibres de notre état naturel qui est la pleine santé - en leur faisant ingérer des aliments cuits et autres aliments qui ne leur conviennent pas (voir la vache folle, etc...).

    Mais c'est le grand n'importe quoi ! c'est la cuisson qui a fait de l'homme ce qu'il est aujourd'hui, un être supérieur !! Réduit chaque jour un peu plus à l'impotence ? Oui. A tel point que nos génies, nos "êtres supérieurs", nos apprentis sorciers rêvent de nous libérer définitivement de l'état de nature, pour nous plonger dans le transhumanisme (les nanotechnologies).

    Personnellement j'ai basculé dans l'alimentation crue cet été, j'ai débuté le 1er août très exactement. J'utilise encore mon four pour mon fils qui réclame des gâteaux - et du pain, car je faisais mon pain depuis plus de quinze ans (au levain depuis environ deux ans), mais j'ai arrêté, donc il compense avec quelques gâteaux -, mais je pense que bientôt (si c'est possible) je l'utiliserais pour déshydrater certains aliments (chaleur tournante et réglage très fin, je l'utilisais pour faire lever mon pain à 25°).

    Du coup, j'ai tout à apprendre ! Je me retrouve dans la peau d'une novice. Je ne sais plus rien, ou si peu. Désapprendre pour réapprendre, je passe mon temps à ça, et c'est passionnant.

    Retour aux sources.

    *********************************************

    S'il y a bien un truc, un machin, un bidule, qui me casse régulièrement les pieds et ce deux fois par an - dans la nuit du 24 au 25 octobre cette année pour le passage à l'heure d'hiver - et ce, chaque année ! c'est bien le changement d'heure qui nous est imposé. Petit récapitulatif historique de la chose :

    "Le 16 avril 1784, Benjamin Franklin évoque pour la première fois dans le quotidien français Le Journal de Paris la possibilité de décaler les horaires afin d’économiser l’énergie. L’idée reste cependant sans suite et n'est reprise qu’à partir de 1907 par le Britannique William Willet qui démarre une campagne contre « le gaspillage de la lumière ». L'Allemagne est la première à instaurer ce changement d’heure le 30 avril 1916 et est rapidement suivie par les Anglais le 21 mai 1916 : le Parlement met en place le British Standard Time, en avance d'une heure sur l'heure du méridien de Greenwich puis par la France le 14 juin 1916. L’idée est reprise par l’Irlande et l’Italie en 1966, ainsi que par la plupart des pays européens au début des années 1980.

    En Allemagne, entre 1947 et 1949, on instaure même un Hochsommerzeit où les horloges sont décalées d’une deuxième heure entre le 11 mai et le 29 juin.

    En France, l’heure d'été est proposée par le député André Honnorat, en 1916, puis instituée par une loi votée le 19 mars 1917 (par 291 voix contre 177).

    En 1940, sous l’Occupation, la France pratique l'heure d'été avec une différence entre zone libre et occupée : la zone occupée administrée par le commandement territorial allemand Militärbefehlshaber Frankreich (général Otto von Stülpnagel) se met à l'heure allemande. Il faut à l'époque ajouter deux heures en été par rapport à celle de Greenwich et une seule en hiver (système actuel).

    À la Libération, l'heure d'été est abandonnée par le Gouvernement provisoire de la République française, le 14 août 1945, mais le décalage d'une heure est maintenu. Il était initialement prévu de revenir au système initial mais cette idée fut abandonnée.

    Le 28 mars 1976, à la suite du choc pétrolier de 1973, l’heure d’été est rétablie : il s'agit d’effectuer des économies d’énergie en réduisant les besoins d’éclairage en soirée. La mesure doit d'abord être provisoire et ne durer que le temps du choc pétrolier. On parlait alors d'« horaire d'été » dans le langage courant. Le passage à l’heure d’été a lieu le dernier dimanche de mars à 2 h du matin. Jusqu’en 1995, le passage de retour à l’heure d’hiver a lieu le dernier dimanche de septembre à 3 h. Mais depuis 1996, il s’effectue le dernier dimanche d’octobre (à la même heure), ce qui prolonge la période d'heure d'été durant une partie de l’automne.

    Depuis 1976, le décalage par rapport à l'heure solaire en France et en Espagne est de une heure environ en hiver et deux heures environ l'été. On parle parfois d'« heure d'été double ».

    Le changement d’heure estival est introduit dans l’ensemble des pays de l’Union européenne au début des années 1980. Pour faciliter les transports, les communications et les échanges au sein de l’UE, il a été décidé d’harmoniser les dates de changement d’heure en 1998, par la directive 2000/84/CE du Parlement européen et du Conseil de l'UE.

    Avec l'abandon des changements d'heure en Chine depuis 1992 et en Russie depuis 2011, la majorité de la population mondiale garde son heure légale constante toute l'année." (Source)

    Alors c'est décidé, j'envoie valdinguer ces changements horaires pour ne plus me préoccuper que du soleil ! Vivre à son rythme, en harmonie avec dame nature et son cycle. Bon, certes cela va se révéler difficile si je décide de prendre le train, un taxi, ou tout autre moyen de transport en commun. De même pour ce qui est de l'ouverture et de la fermeture des commerces. Oui, là je n'aurais pas le choix, je devrais me conformer aux us et coutumes de mon lieu d'habitation. Mais pour le reste ! pour ma vie de chaque instant, je me fiche comme de l'an quarante de cette histoire de changement d'heure !! Bientôt ma fille, tu pourras réaliser cela (encore une année scolaire). Et ce même si c'est déjà plus ou moins ce que je fais, me mettre au rythme du soleil.

    *************************************************

    Changement de régime alimentaire, changement d'horaire : un retour aux sources

    Et comme aujourd'hui nous sommes le 13 octobre et que ce jour correspond très exactement à la fête des Fontinalia, c'est à dire la fête des sources de la Rome antique, je trouvais savoureux de mettre aujourd'hui en ligne cet article, ce retour aux sources !

    « Dr Robert Morse en français - Tétraplégie / Paraplégie Le sacré et le profane »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :