• Dionysos le "Deux fois né"

     Dionysos le "Deux fois né"

     Dionysos et son thiase, médaillon d'un kylix du Peintre de Brygos, vers 480 av. J.-C., Cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale de France.

     

    Dionysos le "Deux fois né", synthèse du mythe et sa signification

     L’EXORCISTE
    Le culte de dionysos n’est pas encore tout à fait expliqué. Le dieu associé à Apollon est comme lui un libérateur, mais par d’autres voies, et d’autres contraintes. Dionysos est exorciste.

    · Il délivre de l’insatisfaction de soi-mê
    me, de ses désirs cachés, de ses faiblesses inavouables, de ses virtualités, de ses regrets. Il a fait don à l’homme de deux remèdes : le théâtre et l’ivresse, ivresse de l’aventure, de l’amour, de la vie.

    · Il apaise « La torturante pensée d’être promis à disparaître », en permettant à ses fidèles de s’unir à lui, et de s’assimiler sa divinité conquise ; il leur donne la certitude d’un au-delà. Dionysos est enthousiasme (Dieu en nous).

    Dionysos hégémôn a une fonction collective : il préside à l’organisation des hommes en société, et à celle de l’État. Son rôle se confond alors avec celui d’Apollon, ou de Zeus polieus. Mais Dionysos est celui qui conduit les hommes individuellement : il leur dicte une conduite, et les inspire. L’ivresse dionysiaque a des liens avec l’inspiration artistique : musique, littérature, chant, danse dérivent en grande partie du culte dionysiaque ; et surtout ce qui touche au théâtre. Acteurs et auteurs se groupaient à Athènes sous le nom d’artistes dionysiaques.

    Dieu libérateur :
    Il libère l’homme de ses fantasmes, de ses aliénations : il le fait par l’imagination, et l’inspiration.

     

    Pour en savoir plus : http://philo-lettres.fr/grec/dionysos.htm

    « Le paradoxe de l'égalité des genresLe meilleur des mondes »