• La conversion du sacrilège à la diffamation

    Le sacrilège - ou le blasphème - n'existe plus aux yeux des athées (et des laïques ?), tout peut être dit ! c'est la liberté d'expression !! clament-ils, un signe du progrès. Et pourtant, s'ils savaient... Il s'est juste converti à la diffamation, en république démocratique (cette religion là, voir lien au bas de l'article***).

    C'est le "sacrilège à l'échelle humaine", soit la diffamation et tous les procès qui en découlent pour un oui ou pour un non. Du vol du sacré, le divin, au vol de l'honneur, ce sacré de l'humain. Ce qui finalement est assez logique, puisque chaque homme est devenu un dieu vivant. (et ce même si ce type d'infraction existe depuis le droit romain)

    *****************************

    Sacrilège, étymologie : Du latin sacrilegium, venant de sacrilegus (« sacrilège ») avec le suffixe -ium, venant lui-même de sacer (« sacré ») et lego (« cueillir = prendre »).

    Diffamer, étymologie : Du latin diffamare (« diffamer, dénigrer, décrier, discréditer, déshonorer »), de fama.

    *****************************

    Ajout du 29/01/2015 :

    Blasphème, étymologie : Du latin blasphemia, venant lui-même du grec ancien βλασφημία, blasphêmía. Mot composé de βλάσφημος, blasphêmos (« blasphème ») et -ία, -ía.

    1. Parole de mauvais augure, parole tabou qui ne doit pas être prononcée dans une cérémonie religieuse.
    2. Mauvais propos, médisance, calomnie, diffamation.

    *****************************

     *** Voir Le combat contre les religions est perdu d'avance.

    « Nasser et les frères musulmans au sujet du voileOskar Freysinger : «L’islam est-il une menace ?» »