• Le jardin de la connaissance

     Le jardin de la connaissance

    ‘’Mais ni l’un ni l’autre, ils ne trouvaient le secret de la vie. C’était elle, bien sûr, l’image qui lui était apparue pendant son voyage ; ils ne formaient véritablement qu’un seul être, et ce qui était en lui était aussi en elle, mais parcouru, chez lui, du frisson de l’infamie, de la souffrance et du trouble de la vie, alors qu’en elle les mêmes choses revêtaient l’impassibilité de l’œuvre d’art ; il appartenait au temps, elle, à l’éternité ; ou encore, il était sa vie, à elle, alors qu’elle était sa mort, à lui, et cette vie et cette mort étaient profondément conjointes. (…)

    A un frisson qui les parcourut, ils surent tous deux qu’il avait dit la vérité (…).’’

    C’est issu du livre ‘’Le jardin de la connaissance’’ de Leopold Andrian.

    « Pourquoi et comment démonter l'euro Alerte à Babylone »