• Le populisme

    "Le peuple est une réalité vivante dont l'être ensemble est politique. L'être ensemble populiste est un être qui réagit à la place vide de la direction politique, il correspond à ce moment de la vie des démocraties où le peuple se met à contre cœur à faire de la politique parce qu'il désespère de l'attitude des gouvernants qui n'en font plus. (...) Le populisme est l'aspiration non encore réalisée à retrouver cette politique qui permet au peuple de continuer à être un peuple."

    Vincent Coussedière "Eloge du populisme".

    ***********************

    Note personnelle suite aux lignes ci-dessus (et où je souligne dans les deux cas le rapprochement, soit le peuple à rester peuple, soit cette attente de l'homme providentiel) :

    Ce qui me ramène une fois de plus à ceci :

    "L'ochlocratie est, dans la théorie de l'anacyclose – théorie cyclique de la succession des régimes politiques – formulée par l'historien grec Polybe (admise par Cicéron dans le De Republica, et reprise par Machiavel), le pire de tous les régimes politiques. C'est le stade ultime de la dégénérescence du pouvoir. Polybe décrit un cycle en six phases qui fait basculer la monarchie dans la tyrannie, à laquelle fait suite l'aristocratie qui se dégrade en oligarchie, puis de nouveau la démocratie entend remédier à l'oligarchie, mais sombre, dans une sixième phase, dans le pire des régimes qui est l'ochlocratie, où il ne reste plus qu'à attendre l'homme providentiel qui reconduira à la monarchie." dans l'article Pour en finir avec a démocratie directe.

    « L'effacement du politiqueL'Anarque de Ernst Jünger »