• Le pouvoir de régénération en chacun de nous

    "Il existe un autre remède totalement impopulaire et néanmoins efficace : l’urinothérapie (amaroli). Bien que l’urine soit stérile, son usage pour se traiter est presque tabou. Pourtant, ceux qui ont testé cette technique relatent des résultats étonnants.
    Une de mes patientes septuagénaire se massa les mains avec son urine du matin, et cela régulièrement, tous les jours sans exception. Elle souffrait de polyarthrite déformante avec des doigts en « coup de vent », c’est-à-dire qu’ils étaient déviés comme les tiges de blé après une bourrasque.
    C’était inquiétant.
    Pourtant, un an plus tard, et bien que la médecine affirme que cela est impossible, ses doigts avaient retrouvé leur position naturelle.
    J’apprécie ces exceptions à la règle, parce qu’elles remettent en cause pas mal de nos a priori.

    Comment un traitement aussi simple peut-il fonctionner ?

    J’en suis arrivé à la conclusion que ce sont les déchets que contient l’urine qui lui donnent son pouvoir de régénération. En fait, ils ne font qu’activer le pouvoir de guérison du corps.
    L’augmentation de la circulation locale semble attirer in situ sang et lymphe pour nettoyer et réparer, régénérant du coup toute la zone, tous tissus confondus.
    Mais le gros avantage de l’huile de ricin, que n’a pas forcément l’urine, c’est qu’elle est riche en minéraux, et particulièrement en vitamine E et en acides gras essentiels. Ces nutriments sont indispensables :

    1 – pour activer les cellules lymphatiques et immunitaires appelées sur la zone polluée ;

    2 – pour réparer les cellules lésées.

    L’urine n’a pas forcément toutes ces qualités, parce que sa composition dépend de l’état de minéralisation de la personne. Or nous souffrons actuellement d’une cruelle carence en micronutriments, par le simple fait que notre alimentation est industrialisée.
    L’huile de ricin apporte incontestablement un gain nutritionnel d’une grande valeur, chose que ne fait pas l’urine."

    Source : L'huile de ricin : prodigieux remède d'antan.

    Voir aussi : Amaroli

    « Les allemands contestent la version de l'histoire à la téléLe mythe du Tibet »