• Pain essène : pain de graines germées, sans cuisson

    Dans la série mon four est en panne - ou une coupure de courant de plusieurs jours survient - et je vais pourtant bientôt avoir besoin de faire mon pain, que puis-je faire ? (et en dehors de la tentative de cuisson du pain dans la cheminée, donc, non je ne cours pas chez le boulanger, je fais mon pain depuis quinze ans - complet et au levain depuis de nombreux mois -, ce n'est pas pour acheter du pain tout fait à la moindre anicroche, les crêpes et autres galettes sont les solutions en cas d'urgence, mais là, c'est en prévision de, et donc une autre solution possible)

    Du pain essène. 

    Origine

    Les esséniens étaient les membres d'une communauté juive de cénobites vivant en Palestine sur les rives de la mer Morte (Proche-Orient) de -300 av. J.C. à +100 av. J.-C. qui exercèrent une profonde influence aux premiers temps du christianisme. Ils préconisaient un mode de vie en harmonie avec la nature. Leur alimentation se composait essentiellement de pain, de racines sauvages, de fruits et légumes frais et crus — la consommation de viande étant proscrite, et ne devait subir aucune transformation, notamment par la cuisson.

     Traditionnellement, les esséniens réalisaient de fines galettes de blé germé, broyé et moulu puis séchées ensuite sur des roches exposées au soleil.

     Les éléments connus sur cette communauté proviennent semble-t-il des manuscrits de la mer Morte, fragments de parchemins retrouvés autour du site de Qumrân en Israël actuelle. Il en ressort la description d'une population juive, notamment esséniens et pharisiens « se nourrissant de fruits, de légumes variés, de graines germées et de jeunes pousses vertes qu'ils cueillaient directement dans leurs jardins et vergers juste avant de manger. » — Pline l'Ancien, Sur la vie des Esseniens.

    Préparation :

     Faire tremper pendant 24 heures (changer l'eau au bout de 12 heures) des graines de blé (mais aussi orge, lentilles, ou toute autre céréale ou légumineuse que nous avons sous la main), puis les égoutter et les laisser germer pendant deux à trois jours. Les graines germées sont prêtes dès l'apparition du germe blanc de 2 mm, pas plus. 

    Broyer ensuite grossièrement au pilon les graines germées (ou au robot ménager).

    On peut ajouter à cela des raisins secs, des dattes, des figues séchées, ou tout autre fruit sec (abricot, etc...). Bien mélanger, en ajoutant encore, si on le souhaite, du sel et un peu d'huile.

    Façonner cette pâte en galettes d'un centimètre d'épaisseur posées sur une assiette plate au soleil, ou en haut d'une armoire, ou à côté d'un radiateur à 30/35° pour la faire sécher. Pas de cuisson. 

    Ce pain se garde bien pendant trois à six jours dans un récipient clos au frais, donc à l'abri de la chaleur, de l'humidité, de la lumière et du gel. 

     

    Sources : http://fr.ekopedia.org/Pain_ess%C3%A8ne et aussi http://www.cfaitmaison.com/germs/pain-germes.html

    « L'injure de devenir un tueur d'hommeLe violon sans cordes et aux ouïes bouchées »