• Sens primitif du mot "vierge"

    (...) le mot "vierge", désigne dans son sens primitif, la "célibataire" et implique une signification exactement contraire à celle que nous lui donnons maintenant. La vierge Ishtar est souvent appelée la "Courtisane", elle dit elle-même : "je suis une courtisane compatissante". Elle porte le "posin" ou voile qui, comme chez les juifs, était le signe et des "vierges" et des prostituées. Les hiérodules ou courtisanes sacrées de ses temples s'appelaient aussi les "vierges sacrées". Les enfants nés hors du mariage s'appelaient "parthenioi", "nés d'une vierge". (...) Une fille appartient à elle-même tant qu'elle est vierge, célibataire, et l'on ne peut l'obliger ni à conserver sa chasteté ni à consentir à une étreinte non désirée. En tant que vierge elle n'appartient qu'à elle-même, elle est une. (...)
    C'est en ce sens que les déesses lunaires peuvent, à juste titre, être appelées vierges. 

    Passages du livre "Les mystères de la femme" de Esther Harding.

    « Gnosis (5 et fin) : dérives Rose-Croix et IlluminatiDans les secrets des magiciens (1) »

    Tags Tags : , , , ,