• Tabac de la Semois



     

    Dans la vallée de la Semois, les graines sont semées le 19 mars, jour de la St Joseph. Protégés du froid pendant 2 mois, les plants, hauts d'une dizaine de centimètres sont enlevés avec précaution pour être transplantés. Pendant ce temps, le champ a été soigneusement fumé puis quadrillé au moyen d'un immense râteau en bois. Un plan est repiqué à chaque intersection.

    En Juillet, quand la plante atteint 70 à 80 cm, on arrête la croissance en supprimant le bouton floral. Cela favorisera le développement des feuilles. Les boutons naissants à la base des feuilles sont systématiquement éliminés. La récolte s'effectue alors fin Août.

    Les plants de tabac vont être accrochés à des "boudriots", grandes perches de bois dans lesquelles sont clouées 2 rangées alternées de clous sans têtes puis mis à sécher de Septembre à Novembre. On procède ensuite à l'effeuillage du tabac. Les feuilles sont réunies dans des bottes d'environ 20 kg. Après différents contrôles de qualité, les feuilles seront entreposées chez le fabricant et, comme le bon vin, elles subiront 
    une fermentation lente et naturelle pendant plusieurs années. Le tabac sera ensuite coupé, humidifié puis torréfié avant d'être empaqueté.

    Tabac de la Semois

    « Mesurer les quantités sans verre doseur ni balanceDes mythes et des dieux »