• Trafic de drogue et prostitution pour le calcul du PIB

    "Comme il n’y a vraiment pas de croissance et que les dettes des pays européens explosent, nos grands mamamouchis n’ont rien trouvé de mieux que de réformer le calcul du PIB en prenant en compte, tenez-vous bien, le trafic de drogue et la prostitution dans leur PIB… Là, c’est sûr que la croissance va repartir…
    Mais en revanche, j’ai une question : en interdisant la prostitution, la Belkassine vient de nous ôter une belle perspective de reprise économique." (Source : Charles Sannat)

    "La nouvelle obligation a des conséquences importantes pour certains pays de l’Est. En effet, le PIB sert d’assiette à la contribution des Etats-membres au budget de l’UE. L'intégration des activités illégales dans le produit intérieur brut de ces pays va donc conduire à majorer leur contribution au budget européen. Raoul Ruparel, qui dirige le think tank Open Europe, estime que les nouvelles règles de comptabilisation pourraient faire regagner 2% de PIB à la Grèce, et donc changer l’analyse de la crise que connait ce pays.

    Le journal rappelle que la Grèce elle-même avait déjà tenté d’améliorer la présentation de ses comptes au moyen d’un artifice comparable. En 2006, elle a tenté de réviser ses statistiques en incluant la prostitution, le blanchiment d'argent et d'autres activités illégales, ce qui avait abouti à augmenter brutalement le PIB de 25%. A l’époque, Bruxelles avait rejeté cette méthode. Cependant, en 1995, la législation européenne avait été modifiée pour inclure la comptabilisation de la prostitution et du trafic de drogue à partir de 1998, mais cette loi n'a jamais été appliquée.

    Au printemps dernier, le parlement européen a relancé le débat, réclamant la mise en place de ces principes. Désormais, les États membres ont jusqu'en septembre pour les appliquer. Toutes les activités illégales ne sont pas incluses, cependant : seules les transactions qui font intervenir deux parties de leur plein gré sont prises en compte. Le trafic de drogue et la prostitution sont les deux principales activités visées. En revanche, les vols ne seront pas compris." (Source)

    « Éric ZemmourA chacun son écosystème »