• Transformer le venin en remède

    A examiner l'aspect qu'offre le dernier âge, "l'âge sombre" ou kali-yuga, l'on remarque deux traits essentiels. Le premier, c'est que l'homme de cet âge-là est désormais étroitement lié à son corps ; il ne peut en faire abstraction ; la voie qui lui convient n'est pas celle du détachement pur (...), mais bien celle de la connaissance, du réveil et de la domination des énergies secrètes enfermées dans le corps. La deuxième caractéristique est le caractère de "dissolution" qui est propre à cette époque. Alors, le taureau de Dharma ne se tient plus que sur un pied (il a perdu les autres aux époques précédentes), ce qui veut dire que la loi traditionnelle (Dharma) oscille, qu'elle n'existe plus qu'à l'état de vestiges, qu'elle semble presque disparaître. 

     En revanche Kâli, qui dormait aux âges précédents, est alors "complètement réveillée".

     Nous aurons à revenir sur Kâli, déesse de première importance dans le tantrisme ; pour le moment nous dirons que ce symbolisme tend à signifier que, lors du dernier âge, les forces élémentaires, pour ainsi dire abyssales, sont à l'état libre, qu'il s'agit de les assumer, de les affronter, de courir l'aventure que l'expression chinoise "chevaucher le tigre" traduit peut-être de la façon la plus significative ; c'est à dire d'en tirer profit, selon le principe tantrique qui est de "transformer le venin en remède". De là viennent les rites et pratiques spéciaux de ce qui a été appelé le tantrisme de la Main Gauche, ou la voie de la Main Gauche qui est une des formes les plus intéressantes de l'ensemble du courant en question (...)

    On peut trouver un parallélisme intéressant dans le fait qu'un texte tardif orphico-pythagoricien envisage, outre les quatre âges qu'indique Hésiode et qui correspondent aux yuga hindous, un dernier âge qui est sous le signe de Dionysos. Or Dionysos était déjà considéré par les anciens comme un dieu analogue à Çiva sous un de ses aspects principaux que le tantrisme de la Main Gauche met en relief.

    Passages du livre de Julius Evola "Le yoga tantrique" 

    « De la beauté parfaiteAu sujet de la réincarnation (sous sa forme populaire) »

    Tags Tags : , , , ,